Faut-il passer à MariaDB, le fork de MySQL ?

MariaDB Logo
Le phoque remplace le dauphin de MySQL. Phoque you Oracle.

Cet article a pour but de présenter le fork de MySQL suite au rachat de Sun puis par Oracle.

Pour la partie histoire, MariaDB a été forké par le développeur à l’origine de MySQL (Monty Widenius). Il n’était cependant plus impliqué dans le développement de MySQL. Petite anecdote sur le nom du SGBD, Maria est le nom de la seconde fille de Monty. Continue reading “Faut-il passer à MariaDB, le fork de MySQL ?”

Étendre un partition VMFS (VMware ESXi 5)

Les datastore de VMware sont stockés dans un système de fichier propre à VMware…le VMFS.On peut vouloir l’agrandir pour plusieurs raisons, et par plusieurs méthodes.

Cas concret, ~400Go de stockage en RAID5 avec 4 disques de 146Gb. On souhaite augmenter la taille, on passe donc à 4 disques de 300Gb en RAID5 ce qui donne ~830Go. On clone (avec un outil comme CloneZilla/PartClone) l’ancien système et on le restaure sur le nouveau RAID. On se retrouve avec la même table de partitions qu’avant, il reste donc plus de ~400Go non utilisé, après la partition VMFS, on souhaite donc l’étendre pour utiliser tout l’espace disque !

Continue reading “Étendre un partition VMFS (VMware ESXi 5)”

Gitpaste un clone Opensource de gist

Gitpaste est un clone Open-source du célèbre gist, l’application à la pastebin gérée dans le grand Git de GitHub. Il est codé en python et repose sur Django.
Nous l’avons mis en essai sur Evolix (paste.evolix.org). C’est assez simple à installer.

Installation

L’idéal est de créer un utilisateur « paste » par exemple, pour y stocker le code et dépôts Git. Ensuite il suffit de cloner le projet, d’installer les dépendances, d’initialiser la base de données (par défaut en SQLite3), et c’est parti ! (Testé sur Debian SID).

# git clone https://github.com/justinvh/gitpaste.git
$ aptitude install python-pip
# cd gitpaste/
$ pip install -r requirements.txt
# cd saic/
# python manage.py syncdb

Lancement

# ./runserver.sh

Par défaut ça lance le serveur de développement interne à Django, qui écoute sur localhost:8080, modifiez le script à votre guise.
L’idéal étant de le rendre accessible via un reverse proxy, nous avons utilisé ici Nginx, mais je ne détaillerai pas sa configuration, elle est très banale, et vous trouverez des tas d’exemples sur le net ! Le must étant de le configurer avec WSGI, ou autres techniques de « Pythonien ».